LES EDITIONS TUTTI FRUTTI POURSUIVENT UN PIRATE EN JUSTICE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LES EDITIONS TUTTI FRUTTI POURSUIVENT UN PIRATE EN JUSTICE

Message  Admin le Lun 5 Juin - 1:48

Les editions Tutti Frutti spécialisées dans les livres d'activités manuelles (perles, dessins en 3D, scarpbook, etc) viennent de prendre en flagrant délit de contrefaçon un vendeur d'Ebay.

Un procés est en cours.

Internet n'est pas un grand souk ou tout le monde peut piller les talents d'autrui.


Voici le témoignage de l'Editeur lésé:

éNous avons récemment découvert, en vente sur Ebay, le titre de Dominique Nisen : « Divines Parures ». Jusque là, pas de problème, sauf que la version vendue était une version numérisée, c'est-à-dire un pirate. En plus du coup porté aux droits d’auteur, il s’agit de vol de la propriété intellectuelle et de recel.

Si internet semble laisser la porte ouverte à toutes les pratiques, sous prétexte de liberté, et par le sentiment d’impunité qu’il dégage, ce n’est pas une raison de ne pas réfléchir à ses actes… et ses propos.

Toute personne est responsable de ses actes.
Et le genre de pratique qui vient de toucher les Editions Tutti Frutti ne se fait pas sans réflexion.

Nous engageons donc une procédure en justice, avec la bénédiction de Ebay (merci) qui nous a fourni les coordonnées de l’auteur de cet acte (sentiment d’impunité ai-je dit ?).

Faire un livre, c’est consacrer beaucoup d’énergie, de temps, de passion et d’argent. L’équilibre sur lequel est organisée l’édition, notamment l’économie de la petite édition, est un équilibre fragile.

« Pirater » un livre en vue de revente, c’est faire abstraction du travail de l’auteur (quelquefois le travail d’une vie), c’est mettre en péril l’économie de la maison d’édition et de fait la diversité culturelle (bibliodiversité).

Evidemment je ne pense pas que le pirate ait beaucoup réfléchi à son acte en dehors d’un gain immédiat, ponctuel et ridiculement bas.

J’espère qu’il ne s’attendait pas à recevoir de gros gains, car c’est plutôt un gros grain qui devrait s’abattre sur lui.

Parce que cela touche au respect du travail de nos auteurs, parce que cela met en péril l’économie fragile d’une maison d’édition indépendante, parce c’est un vol sur la qualité pour le lecteur qui aurait été trompé, nous serons toujours impitoyables avec les pirates de ce genre.

La mention légale, relative au Code de la propriété intellectuelle et artistique, présente dans tous nos titres, ne saurait être ignorée sans mauvaise foi manifeste".

Signé : Un éditeur en colère.

RAPPEL:
« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. »
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum