CONCOURS FLAUBERT/ GAGNANTE CHU DE ROUEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CONCOURS FLAUBERT/ GAGNANTE CHU DE ROUEN

Message  Admin le Mer 11 Juin - 15:13

Le verdict est tombé !
ceux qui n'ont pas été retenus trouveront le choix "trop" ou "pas assez"...

A vous de vous faire votre propre opinion...et d'affiner votre plume pour l'an prochain.

CRYO

"La soirée s’était mal déroulée. Les mains crispées sur le volant, il regardait la route.
Anna essayait de rester impassible, mais il sentait sa colère dans chacun de ses regards en
biais. Il la déposa devant chez elle et redémarra. Il appuya sur l’accélérateur, il voulait tout
oublier. Les bandes blanches sur la route défilaient de plus en plus vite, ça en devenait
grisant. Et puis deux phares blancs apparurent dans son champ de vision, comme deux yeux
gigantesques. Il y eut un choc. Et puis le vide.

Jerry entra dans la salle de commande. La pièce était d’une saleté repoussante, seul
le tableau de contrôle avait été épargné. Il travaillait là depuis peu. On lui avait promis un
avenir passionnant, mais l’essentiel de sa tâche était d’une banalité affligeante. Il regarda
machinalement le sas de décontamination. Si la cabine était comparable à une porcherie, le
sas, lui était d’une propreté immaculée. Au centre se dressait un impressionnant cylindre de
verre. Jerry appuya sur le bouton 1 : un corps humain tomba dans l’étrange tube. Un second
cylindre de cuivre vint s’emboiter dans le premier. Bouton 2, violente décharge électrique.
Bouton 3, gaz désinfectants. Bouton 4, injection des vaccins. Bouton 5, les portes
s’ouvrirent. Un homme totalement nu se tenait au centre du cylindre. « Et, voilà, encore un
de décongelé ! » soupira Jerry.

Il s’éveilla avec l’impression de flotter dans une bulle ouatée. Il ne se
souvenait de rien. « Bienvenue, nous sommes le 10 Janvier 2377 » répétait une voix
féminine. On l’avait sorti du cylindre et conduit dans une pièce où on l’avait habillé avec
d’étranges vêtements. Il avait pu observer dans un miroir la longue cicatrice qui lui barrait
désormais la joue. Il faisait peur à voir. Il écouta hébété un fonctionnaire lui faire un compte-
rendu de sa vie précédente. C’était à cause d’Anna qu’il était là. Avant l’accident, elle
travaillait sur la cryopréservation, ses recherches avaient donc abouties et en 2377, cela
semblait être une pratique courante. Il avait voulu se renseigner sur ce qu’elle était devenue,
l’homme n’avait pas répondu se contentant d’un regard gêné.

Il devait rester deux mois au centre. Les premières semaines, il avait suivi des cours
de rattrapage en histoire, en nouvelles technologies mais il se rappelait avec nostalgie sa vie
passée. Autrefois, il était médecin, mais les maladies avaient été vaincues, et les chirurgiens
remplacés par des nanorobots chargés de gérer les programmes de cryogénisation. Pour
préserver l’équilibre démographique mondial, chaque être humain se voyait remettre un
permis de vie d’une durée de dix ans. A l’issue de ces dix ans, la cryogénisation était
obligatoire et en remplacement, un « cryogénisé » était « libéré » par tirage au sort. On lui
avait dit qu’il lui faudrait du temps pour reconstruire sa vie, on lui avait proposé des
médicaments car il se laissait tomber dans une sorte d’apathie. Il errait toute la journée dans
le centre.

Ce fut pendant une de ses promenades qu’il rencontra Jerry. Perdu dans ses
pensées, il bouscula le petit homme. Jerry le jaugea du regard :
- Vous êtes nouveau, c’est ça ?
- Oui, si on veut.
- Pas de famille ?
- Non.
- Pas d’amis ?
- Je n’ai pas vraiment cherché...
Le petit homme continua de le fixer.
- Et bien, ce n’est pas très éthique.... il baissa la voix. Mais je pourrais peut être faire
une recherche sur notre base de données.
Il hésita, les gens se troublaient quand il parlait d’Anna. Il se décida enfin :
- Elle s’appelle Anna, Anna Hawking.
Jerry blêmit.
- Ca va être compliqué !
- Que s’est-il passé ? Pourquoi personne ne veut me parler d’elle ?
- Venez avec moi.
Jerry le conduisit dans une salle immense où des corps étaient entreposés dans des
cylindres remplis d’un liquide verdâtre. Ils arrivèrent dans la rangée des H et s’arrêtèrent
devant un tube. Une femme blonde en était prisonnière, il la reconnut malgré les rides au
coin de ses yeux.
- Le docteur Hawking a été condamnée à la cryogénisation perpétuelle. Elle était
brillante, c’est à elle qu’on doit tout ça. Mais elle a fait paraître un bouquin : elle disait qu’elle
s’était trompée, que la cryopréservation n’avait pas sauvé l’humanité, que la vie sans passé,
c’est pas vraiment une vie. Vous pensez bien qu’ça n’a pas plu !


Il était là depuis trop longtemps et une idée folle commençait à faire son chemin : il
devait libérer Anna. Il savait ce qu’il risquait mais elle était tout ce qui lui restait. Il avait assez
vu Jerry aux commandes pour connaître le protocole par cœur. Il subtilisa le badge d’accès
de son ami et le soir même décida de mettre son plan à exécution : il sortit de sa chambre,
se déplaça en silence dans les couloirs et arriva au poste de commande. Il s’approchait du
sas quand il entendit un bruit. C’était Jerry :
- Tu m ‘as vraiment pris pour un idiot... j’ai remarqué pour le badge que tu m’as
fauché... Tu fermeras la porte en sortant !
- Jerry...
- Allez, c’est bon, on va dire que j’ai oublié de fermer la grille mais ils te retrouveront
et tu vas finir en surgelé!
Jerry s’en alla. Il put alors allumer l’ordinateur. Il sélectionna Anna dans la liste et appuya
sur le bouton. Il y eut un éclair de lumière suivi d’une explosion. Projeté violement contre le
mur, il glissa dans les ténèbres.

Il avait atrocement mal. Il entendait des sirènes au loin, il ne se rappelait plus de rien mais il
sentait qu’une main tenait la sienne.
- Je suis là mon amour ! Tu es enfin sorti du coma !
C’était la voix d’Anna. Il ouvrit les yeux, la lumière accentua sa migraine. Il était allongé dans
un lit d’hôpital. Anna se tenait près de lui :
- Tu m’as vraiment fait peur !
- Anna ?
Il la regarda fixement, alors ce n’était qu’un rêve, le centre, Jerry...
Elle lui sourit et dit :
- Tu vas bientôt sortir d’ici, mon chéri, notre vie va recommencer comme
avant l’accident ! Je vais reprendre mes travaux sur les cryoconservateurs, je suis
sûre que mes recherches pourront être utiles à la médecine ... "



(c) Louise Ganon

Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum