COMMENT VINCENT CUVELLIER TROUVE L'INSPIRATION ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

COMMENT VINCENT CUVELLIER TROUVE L'INSPIRATION ?

Message  Admin le Ven 9 Mar - 6:21



"Quand je me prends pour un écrivain, mes livres sont mauvais: ils se regardent le nombril.
Quand je veux traiter d'un thème ou d'un sujet qui me semble important, mes livres sont mauvais,
car je suis démonstratif et pontifiant.

Pour que mes livres tiennent la route, il faut que je me mette dans un état très particulier...
je vais vous dévoiler mon secret !

Après avoir emmagasiné des idées pendant des mois, sans analyse, sans réflexion. Un jour, j'en choisi une, très simple, souvent une situation concrète: par exemple un gamin s'endort dans le bus (*).
Je me mets à ma feuille sans du tout savoir ce que je vais écrire, je n'ai que cette idée de base, aucun personnage, aucun plan, aucune intention et bien sur aucune fin.

Je me mets dans la peau de mon personnage et là, comme un comédien, je me mets à raisonner comme lui...

J'attaque la première phrase, et c'est de cette phrase que va découler toute l'énergie du livre...

J'écris à l'énergie, tout à l'improvisation, de manière très physique...
J'écris à peu près quatre heures par jour et pendant quatre ou cinq jours, (c'est à peu près le temps qu'il me faut pour écrire un livre).

Généralement, quand je fonctionne comme ça, tout coule de manière très harmonieuse, les idées s'enchainent, les personnages naissent, la fin s'impose, j'écris sans réfléchir, tout à l'instinct...

Cette harmonie, je la trouve dans un lâcher prise d'écriture, dans une mise en liberté totale. Quand un personnage fait une blague, je rigole, quand il est triste, je pleure... je fais ça de manière très vivante...

C'est ce pouvoir magique que j'ai découvert à dix ans. C'est pas du talent, ça n'a rien à voir: c'est la faculté de rire aux éclats quand j'écris, et que personne ne me dit "chut, tu ris trop fort !" .
Comme beaucoup d'enfants, puis d'adultes, j'ai ressenti énormément de pression sociale: un peu dans ma famille, beaucoup à l'école, puis dans le monde du travail, cette horrible impression de ne pas pouvoir dire ce qu'on veut, d'être obligé de parler à voix basse, de cacher son sourire, de se retenir de rire ou de pleurer... insupportable !

Ecrire m'a permis de conjurer tous ces interdits.

Je pense qu'un écrivain a droit de tout écrire.
Libre ensuite aux éditeurs de ne pas le publier, aux lecteurs de ne pas le lire".

(*) idée qui déboucha sur l'album LA CHAUFFEUSE DE BUS édité par LE ROUERGUE
Elle pue, elle est moche et elle a un gros pif ! C'est la chauffeuse de bus, celle qui emmène tous les jours Benjamin et ses copains à l'école. Il y a même des grands qui se moquent d'elle, qui l'appellent " Monsieur ". Un matin, Benjamin a tellement pas envie d'aller en classe qu'il s'endort dans le bus. C'est une grosse voix qui le réveille au terminus, la voix de la chauffeuse... Elle est vraiment pas commode. Pourtant, Benjamin va passer avec elle une journée plutôt géniale.


LE BLOG DE VINCENT CUVELLIER : http://www.20six.fr/vincentcuvellier
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENT VINCENT CUVELLIER TROUVE L'INSPIRATION ?

Message  Admin le Dim 11 Mar - 7:05

Vincent, pourrais tu donner quelques conseils aux futurs auteurs qui essayent à tout prix d'être édités et s'abaissent pour celà à rédiger les pires banalités: sorcières, princesses et compagnie .


Dernière édition par le Lun 12 Mar - 3:51, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENT VINCENT CUVELLIER TROUVE L'INSPIRATION ?

Message  Admin le Dim 11 Mar - 7:08

LA REPONSE DE VINCENT :

"Construire une oeuvre personnelle et indépendante est le but à viser.

Surtout,ne pas chercher à etre publié juste pour etre publié.

Savoir garder pour soi, des textes ou projets graphiques pas assez aboutis.


Il ne faut pas envoyer aux éditeurs régulièrement et beaucoup de choses, mais plutot n'envoyer que quand on est soi meme persuadé que notre travail est suffisament intéressant pour être lu par des milliers de personnes!

Quand un auteur ou un illustrateur arrive avec un style maitrisé et personnel, il n'a aucun souci pour etre remarqué et publier régulièrement dans l'édition jeunesse.

L'envie d'etre publié peut être un piège et donner de sévères désillusions..."
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENT VINCENT CUVELLIER TROUVE L'INSPIRATION ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum