LOU ROSE REVISITE LES CONTES DE PERRAULT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LOU ROSE REVISITE LES CONTES DE PERRAULT

Message  Admin le Mar 14 Nov - 5:02

1) Quel est votre parcours LOU ROSE (*) ?

Depuis mon plus jeune âge, sous pseudo ou autres, de l’écriture, encore de l’écriture, toujours de l’écriture. Je suis également graphologue ; les deux se rejoignent et se complètent.

2) Comment est né le projet d'écriture autour du conte de Pérrault ?

A partir d’une motivation donnée en atelier après la lecture de la parodie des petits chaperons rouges écrite par l’humoriste Cami, j’ai eu « ludiquement parlant » envie de déployer un tapis rouge à des petits chaperons multicolores en laissant les inspirations diverses « craquer les coutures » c'est-à-dire s’exprimer librement.

3) Pourquoi avoir précisément choisi les enfants du Darfour ?

Depuis deux longues années, particulièrement sensibilisée par cette « tragédie » et le mot n’est pas trop faible, je me disais : « les médias vont en parler, le gouvernement s’en inquiéter, l’Europe s’en émouvoir et les français, si généreux, se mobiliser ». Devant l’assourdissant silence, j’ai décidé de mettre le seul moyen d’expression qui me soit accessible au service des enfants du Darfour.

4) Le texte regorge de néologismes, de références aux « parlers jeunes », comment vous-y êtes vous pris pour choisir les bonnes expressions ?

J’adore le parler jeune, les SMS etc... Il est bien connu que l’âme n’a pas d’âge mais seulement des états. Alors parler jeune, vivre jeune c’est rester dans la vie, dans le mouvement tout simplement.

5) Pourquoi écrire une fiction sur un événement bien réel, plutôt qu'un essai?

Par manque de temps et d’envie. Et puis tant d’écrivains, hommes et femmes, sont tellement plus qualifiés que moi pour aborder l’essai et le mener rigoureusement à bien !


6) Est-ce la première fois que Jeter l'encre, atelier d'écriture dont vous êtes la directrice, fait l'objet d'un projet humanitaire? Qu'envisagez-vous pour la suite ?

Non, ce n’est pas la première, à l’époque du tsunami, nous avons écrit un texte collectif « Asie, j’écris ton non», et le profit modeste de sa vente a été donné pour la reconstruction d’une école. Je n’envisage rien par la suite car envisager voudrait dire anticiper sur le prochain génocide ou la catastrophe à venir. Et, en bonne optimiste, je ne veux prévoir que du bleu dans le ciel humain. Il est toujours temps de voir arriver le noir !
Vivons l’instant et essayons déjà de réussir et voir se prolonger longtemps la vente des Petits chaperons mènent la danse.
Ma devise : « Essaie ma petite colombe : on apprend beaucoup par l’exercice. Celui qui ne reste pas assis finit par arriver au but. »

7) Pourquoi avoir choisi les editions Manuscrit ?

Parce que j’aime l’aventure !

8 ) Quels projets d'écriture avez-vous pour l'avenir ?

Le manuscrit sur lequel je travaille : « L’homme qui retenait les murs. »

(*) plus connue sous le pseudonyme NYCOLE POUCHOULIN
Pour lire sa bio http://www.manuscrit.com/catalogue/auteur.asp?idAuteur=5569
avatar
Admin
Admin

Nombre de messages : 716
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://specialillustrateurs.graphforum.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum